Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

La conscience du corps

Réunir le corps et l’esprit.

conscience du corps

Si je te dévoile aujourd’hui que ton corps possède toutes les mémoires de ton histoire, de tes ancêtres, de la terre, de l’univers. Aurais-tu envie d’apprendre à l’écouter et à prendre soin de lui ? Pour cela, tu vas devoir apprendre à descendre de ta tête, de sortir de l’illusion de ton égo, pour t’installer avec humilité au fond de ton bassin. Et écouter passivement.

Reconnecte-toi à ton souffle, celui qui te relie à ta propre naissance d’être humain sur terre. C’est ta première empreinte qui s’exprime depuis toujours à travers toi. Ton corps regorge de tous ces secrets, ombres comme lumière.

Es-tu prêts, prêtes ? 

Dans cet article, je vais te partager les grandes lignes de mon entrevue avec

Juliette, une magnifique femme que j’ai rencontré sur mon chemin d’humaine. Si tu souhaites aller plus loin sur la notion de la conscience du corps, je t’invite à écouter le podcast : la conscience du corps. voici le lien : épisode « Julia – A l’écoute de la conscience du corps ».

 

Mon processus :

Je suis fasciné par la profondeur du corps et ses mémoires. Grâce à mon bagage d’ostéopathe, j’ai appris le corps humain dans toute sa complexité. Les muscles, structures, nerfs, fascias, viscères co-habitants dans un ensemble commun et fonctionnant en synergie. Le corps est un système d’une intelligence qui nous dépasse.

Lorsque j’ai déposé mes mains d’étudiantes sur le corps d’un être humain, tout a commencé à se mouvoir et cela m’a fait ressentir des choses dans mon propre corps. J’ai alors pris conscience qu’il n’y avait pas qu’une matière inerte et inhabitée.

À côté de mes études d’ostéopathe, je me suis ouverte à d’autres médecines alternatives, la médecine des éléments grâce au Chamanisme, la médecine énergétique par la canalisation avec les anges et la connaissance des chakras.

C’est grâce à l’ostéopathie tissulaire que j’ai pu créer un lien entre les différents corps fondant l’être humain dans sa globalité. Cette approche m’accompagne aujourd’hui dans chacune de mes séances. C’est un bonheur pour moi, d’être présente pour entrer en communication avec l’être au travers de son corps.

 

La mémoire :

Mes années de pratique me permettent d’affirmer que toute la mémoire de l’humanité se situe dans notre corps. Lorsque nous venons nous incarner sur la terre, nous choisissons de porter certaines mémoires dans le but d’évoluer. C’est seulement en descendant dans la conscience du corps que nous pouvons communiquer avec ces mémoires.

À quoi servent les mémoires ? Les mémoires nous permettent d’être reliés les uns les autres. Cette connaissance nous ramène à notre humanité. Certes, ces mémoires ne sont pas toutes lumineuses. Elles détiennent la souffrance et l’histoire de l’humain dans ces parties les plus belles comme dans ces parties les plus sombres. Si nous souhaitons évoluer et nous éveiller à notre conscience, nous n’avons pas le choix de faire face à ces mémoires intérieures.

 

La sagesse de la profonde féminité :

C’est grâce à la sagesse de la profonde féminité que la terre et nos corps peuvent s’élever et se libérer de l’empreinte de ces mémoires. Accueillir ses mémoires en les laissant circuler dans notre corps permet de les transformer grâce à l’amour. Ces mémoires enfouis et ignorés comme étant extérieure à nous, sont alors reconnus.

C’est alors que nous pouvons incarner un peu plus notre lumière à l’intérieur de nous. Tel un vase trop plein, dans lequel nous rajoutons de l’eau. Naturellement, l’eau coule pour accueillir le nouveau.

 

La conscience du corps.

Le corps est notre temple sacré. L’édifice de notre âme. Il détient toutes notre histoire, nos émotions refoulées, les traumatismes, les expériences, les mémoires de notre famille et de nos ancêtres, la mémoire de notre enfance et de notre naissance. Le corps a toutes les réponses. Les maux que nous exprime notre corps sont des messages de notre âme nous communiquant que nous sommes prêts à aller voir, ressentir et intégrer une mémoire inconsciente dans notre vie.

Lorsque nous débutons un chemin de conscience avec notre corps, nous écoutons ses messages, nous marchons une voie de guérison de notre histoire.

Ainsi notre corps devient notre plus proche allié, celui sur qui nous pouvons compter pour nous faire marcher dans la bonne direction et pour nous supporter sur la terre mère.

Ainsi en lisant la fin de cet article, demande toi qui commandes ? Est-ce mon mental ou mon corps ? Est-ce que j’écoute les signaux de mon corps qu’il soit physique ou émotionnel ?

Je te laisse là-dessus. Merci de m’avoir lu.

Je te souhaite de retrouver la voie du corps conscient.

Avec joie.

Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + cinq =

Retour haut de page